Bonnieux

Un séjour en Provence : le Luberon (2/2)

Pour cette deuxième partie du séjour, nous avons choisi  le Parc National du Luberon, entre villages perchés, champs de lavandes et oliviers.

Depuis Cassis, il faut compter environ 1h30 de route pour rejoindre notre hôtel situé à Bonnieux . 30km avant l’arrivée, vous sortez de l’autoroute et arrivez dans la Provence : les oliviers, les mas provençaux, les villages aux couleurs rougeoyeantes. Puis c’est à travers des routes de montagnes, bordées d’une végétation incroyable, qui semblent coupées du monde, que nous finissons notre route pour arriver au Domaine de Capelongue.

Domaine de Capelongue

Dès l’arrivée, nous avons un véritable coup de coeur pour ce lieu (je précise d’emblée que nous n’avons eu ni réductions ni promotions en échange de mon avis,). Ce mas provençal a des airs de maison de famille. La décoration, l’atmosphère qui s’y dégage, le personnel, tout y est absolument parfait. L’accueil y est chaleureux. Coup de chance, nous sommes surclassés dans une chambre supérieure, de 35m2 avec terrasse. Depuis notre chambre, nous avons une vue relaxante sur la piscine et sur le village.

Lourmarin

Après avoir profité de la piscine et d’une sieste à l’ombre des parasols, nous partons en fin de journée visiter le fameux village de Lourmarin, à quelques kilomètres à peine de notre hôtel. Ce village, j’en rêvais depuis la lecture du roman « Désolée je suis attendue » d’Agnès Martin-Lugnand, qui à travers sa prose décrivait à merveille ce village, ramenant dans sa maison familiale son héroîne Yaël. Merci de m’avoir donné l’envie d’y aller, il est, selon moi, un des plus beaux villages de France, grâce à l’atmosphère qui y règne, l’architecture, mais aussi cette impression d’être coupé du temps. Flânez dans ses ruelles, arrêtez vous boire un verre, entrez dans ses jolies boutiques. Une vraie bouffée d’oxygène.

bonnieux

Pour le diner, direction  Bonnieux, village perché magnifique. Sur les conseils de l’hôtel, nous testons le restaurant l’Arôme qui propose une cuisine gastronomique avec des produits régionaux. Un vrai régal. Petit bémol sur le service, un peu trop rigide à notre goût (chaque serveur a une tâche précise (l’accueil, l’amuse bouche, les boissons etc) ce qui résulte en une succession de serveurs au long du repas, et un manque de simplicité et de convivialité.

Réveillés aux aurores (habitude de parents!), nous sommes les premiers à découvrir un petit déjeuner gargantuesque et délicieux, avec des produits frais et régionaux. Je ne peux pas m’empêcher de vous partager les photos !

Saint-Rémy de Provence

Puis, il est temps de quitter ce merveilleux hôtel (à regrets) pour rejoindre Saint-Rémy de Provence. Au programme : visite de la ville, arrêts dans les multiples charmantes boutiques (dont de nombreuses pour enfants!) et déjeuner rapide. Je vous conseille le restaurant « Les Filles du Pâtissier » sur une petite place dans le coeur du village, les produits sont frais et régionaux, et l’atmosphère de cette place est apaisante.

Gordes

Nous repartons dans le Luberon, pour visiter Gordes. Ce village classé comme l’un des plus beaux de France mérite largement son titre, avec une pause crème glacée parfaite, pour visiter ce somptueux village.

Le mas des Herbes Blanches

C’est en fin de journée que nous arrivons dans notre dernier hôtel Le mas des Herbes Blanches à Joucas. Parenthèse enchantée pour finir notre séjour en beauté. Nous dinons au bistrot de l’hôtel, face à la vallée, au village de Roussillon et au Mont Ventoux.

Abbaye de Senanque

Après un petit-déjeuner à l’hôtel, nous partons tôt pour visiter l’Abbaye de Senanque, monument emblématique de la Provence (les visites du matin sont ouvertes de 9h15 à 11h30). La route sinueuse pour y arriver est dépaysante. L’abbaye vaut vraiment le détour, joyau du XIIe siècle. Grosse déception pour moi, les champs de lavande n’étaient plus en fleurs (bon à savoir la saison pour voir ce magnifique champ de lavandes : juin-juillet) et l’Abbaye en travaux à l’extérieur. Néanmoins, nous ne regrettons pas notre visite et nous y retournons certainement à la bonne saison pour voir la lavande sublimer l’Abbaye.

Roussillon

Nous terminons notre tour des villages par Roussillon, village classé parmi les plus beaux de France. Tirant ses couleurs de l’ocre, ce village est spectaculaire de beauté. A ne pas rater.

Puis il fut temps de repartir retrouver notre bébé d’amour.

Je garde de ce séjour un souvenir impérissable, des villages à couper le souffle, une déconnexion complète, un accueil chaleureux.

C’est donc sans aucun doute que nous y retournerons dans le Luberon dont nous sommes tombés amoureux et il nous reste tellement de villages à découvrir!

J’espère que ce reportage photo de notre séjour vous a plu, autant qu’il m’a plu de l’écrire.

A très vite,

Diane

Ps : n’hésitez pas à commenter, à me dire ce que vous avez pensé de cet article et de mes photos, cela me ferait plaisir d’avoir vos retours!

 

3 réflexions sur “Un séjour en Provence : le Luberon (2/2)

  1. Cécile dit :

    Superbe récit, magnifiques photos et de belles suggestions d’hôtels qui ont l’air tous plus agréables les uns que les autres !
    Je garde un magnifique souvenir du Lubéron, Gordes, Saint-Rémy de Provence ou encore de l’abbaye de Sénanque découverts du temps où je voyageais encore avec Papa-Maman 😉

    Cela donne vraiment envie d’y retourner, en amoureux cette fois-ci !

    Même si friande de posts sur les bébés et leur univers, très preneuse aussi d’articles voyages/WE et bonnes adresses comme celui-ci. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *