Un après-midi à la Ferme du Piqueur

Cet après-midi, nous avons emmené Louise dans un super endroit kids-friendly : La Ferme du Piqueur. 

Cette Ferme urbaine à la pédagogie innovante est un vrai coin de campagne à quelques minutes de Paris. Située dans le Parc de Saint-Cloud, elle abrite sur 2 hectares les animaux de la ferme : Des lapins, des chèvres, des vaches, des cochons, des oies, des ânes, des chevaux… De quoi émerveiller nos petits bébés parisiens!

Lors de notre arrivée, il y  avait un atelier autour de la pomme, plusieurs enfants étaient sollicités pour aider à presser du jus de pomme. Très ludique et pédagogique !

Puis nous arrivons dans un autre espace, avec plein d’autres animaux : des oies, des lapins, des paons, des cochons. Ils ont chacun leur espace. Nous avons pris le temps de les observer, d’expliquer à Louise les espèces qu’elle rencontrait. Bien que jeune, Louise a adoré les regarder, imiter leurs cris (surtout celui de l’oie et de la chèvre!)

C’est au potager que nous rencontrons Jean-Marie, l’expert de ce lieu, où plantes, fruits et légumes bio prennent vie.

Le potager

Un potager où les potirons se mêlent aux haricots grimpants, aux tournesols, aux radis et autres plantes dans le respect de la biodiversité. Ma culture de citadine en a pris un coup! Je sais désormais ce que sont les brèdes de la Réunion, à quoi ressemble la plante de la roquette, où se cachent les radis, et pourquoi les haricots sont un indispensable du potager bio! J’aurais pu passer des heures à écouter Jean-Marie me parler de ses plantes et légumes.

 

Potiron du potager

C’est d’ailleurs aux détours de notre conversation que j’apprends que la Ferme du Piqueur est en danger. La ferme, présente depuis 20 ans, est menacée par le Centre des monuments historiques qui a pris la décision de ne pas renouveler leur concession annuelle qui s’achèvera fin novembre. Qu’adviendra t’il alors de ses 7 salariés et de leurs 45 animaux? Pour des raisons bassement économiques, il semblerait que le Centre souhaite fermer la Ferme qui reçoit passionnément depuis 20 ans plus de 35 000 visiteurs par an pour le remplacer par un projet plus rémunérateur.

A la Ferme du Piqueur

Sensible à la biodiversité, à la nature, à l’éveil des enfants par la nature et les animaux, mais aussi citadine qui a besoin de faire découvrir à sa fille la vie, les animaux, les plantes, j’ai été très émue par l’annonce de cette fermeture. C’était la première fois qu’on venait avec Louise et je suis triste de savoir que ça sera peut-être la dernière fois. Tous les enfants devraient pouvoir venir avec leurs parents dans un endroit comme celui-ci, accessible de par sa proximité avec Paris, mais aussi grâce aux personnes passionnées sur place, qui souhaitent transmettre des valeurs aux visiteurs.

Louise & moi

Une pétition existe, si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet et pourquoi pas les soutenir (c’est ici!) .

En attendant, je vous conseille d’y emmener vos enfants, petits et grands, avant fin novembre qui marque sa fermeture. Vous trouverez sur leur site les ateliers qui sont proposés!

Axel & Louise

La ferme est ouverte du lundi au dimanche (le week end  de 10h30 à 12h30 puis de 13h30 à 17h30). Elle accueille les familles, les groupes scolaires, les handicapés. Elle propose tout au long de l’année des ateliers d’éveil à la nature et à l’environnement, destinés à tout public. Un animateur spécialisé est également disponible pour les enfants atteints d’autisme pour lesquels les animaux sont une véritable thérapie.

La ferme du Piqueur

 

Bonne découverte et n’hésitez pas à me laisser un commentaire!

Diane

 

2 réflexions sur “Un après-midi à la Ferme du Piqueur

  1. Daphné dit :

    J’adore ce genre d’article! Il faudrait que je trouve l’équivalent de cette ferme près de Bordeaux ! Je vais bien sûr signer la pétition… je suis comme toi je trouve ça hyper important d’emmener ma mini citadine découvrir la verdure et les animaux pour qu’elle s’ouvre un peu au monde… d’ailleurs on emmène Léopoldine tous les dimanches au parc bordelais pour lui montrer les ânes, les chèvres et les dindons. Par contre on a pas encore fait de cueillettes avec elle. Peut être au printemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *