Celles que nous sommes vraiment

J’ai souhaité partager sans filtres, sans tabous. Dire ce que j’avais sur le coeur, au moment où je le ressentais. Partager pour normaliser des situations que l’on peut vivre en pensant être seuls. Partager pour éviter que d’autres mamans se sentent démunies comme j’ai pu me sentir démunie. Partager pour aider.

Mais le problème, c’est que je n’ai partagé qu’une partie de nos vies.

J’ai partagé mes doutes, mes peurs, mes frustations. J’ai partagé tes rhumes, ton RGO, tes nuits hâchées, tes pleurs incompréhensibles. 

J’ai partagé aussi mes joies, mes bonheurs, nos bonheurs. J’ai crié mon amour pour toi, haut et fort.

Ce qu’ils retiennent, c’est les larmes, les pleurs, les doutes et les peurs. Ils disent que je suis une maman (trop) centrée sur toi. Que je ne pense qu’à toi. Que je m’inquiète trop. Que je te couve. Que je ne sors plus assez. Que je ne parle que bébé. Que l’on s’inquiète trop. Que tu es tout le temps malade. Que tu as l’air difficile.

Oh comme ils se trompent ma Louise!Tu n’es pas réduit à un RGO, à des rhumes ou à des nuits hâchées. Nos débuts à 3 ont ressemblé à des montagnes russes entre nuits hâchées et RGO. Une longue période où j’étais à fleur de peau, très sensible par le manque cruel de sommeil. Parfois, les nuits sont encore difficiles et tu as des rhumes, tu fais des dents, tu as besoin de nous.  Oui , mais…Tu es pétillante, radieuse, et heureuse. Tu es très observatrice. Tu es introvertie, et mets du temps avant de te joindre à un groupe. Tu es minutieuse. Tu prends ton temps. Tu veux tout bien faire. Tu hurles de joie quand ton père rentre le soir. Tu adores te mettre dans les petits recoins. Tu es douce, si douce. Tu nous fais des baisers, mais que quand tu le veux bien. Tu ne raterais pour rien au monde ton histoire du soir. Ni tes rendez-vous du week-end avec tes grands-parents.  Tu adores manger. Tu es drôle. Tu es belle. Tu es sage, mais rebelle. Tu es coquine. Et tant de choses encore.

Je te demande pardon ma Louise, car c’est à travers ce que j’ai écrit que j’ai donné une mauvaise image de toi. 

Quant à moi, j’ai appris une belle leçon. Filtrer ce que je dis, ce que je partage. Je partage plus mes peurs que mes bonheurs. Mais je vis plus de bonheur que de pleurs. Je partage mes inquiétudes, mais cela ne fait pas de moi une maman inquiète, loin de là.

C’est les yeux embués de larmes que j’écris ces lignes, car ce que j’ai entendu sur nous m’a blessée. Parce qu’entendre à quel point l’image que je renvoie de nous est fausse. Avec ce sentiment qu’ils filtrent et ne se fixent que sur les aspects « négatifs ». Le sentiment qu’ils ne retiennent seulement de moi que je suis une maman indécise et inquiète. Et de toi un bébé compliqué. Qu’ils ne voient pas le reste. Et c’est pourtant le reste qui compte.

Et cela me blesse profondément parce que je m’efforce depuis le début de cette grande aventure qu’est la maternité de ne pas jamais mentir, de ne pas embellir, de partager les moments difficiles et le RGO pour aider d’autres mamans. 

Celles et ceux qui s’intéressent vraiment à nos vies, qui passent outre les posts et les stories Instagram, les écrits du blog, savent quel genre de maman je suis, quel genre de parents nous sommes, quelle merveilleuse petite fille tu es. Et eux n’ont pas cette image de nous. Merci à vous de prendre de nos nouvelles, de m’envoyer un message quand vous vous inquiétez et de ne pas nous juger. Merci de passer outre les apparences et de voir entre les lignes.

Peut-être qu’à trop vouloir donner ma vision des choses sur la maternité, je me suis trop consacrée à parler de certains aspects plus difficiles. Car il est plus facile d’écrire et d’intéresser en parlant du RGO que des moments plus légers. Je pensais réussir à montrer qui nous étions. Qui elle est. Car c’est une petite fille extraordinaire, pleine de vie et de joie, et ça ce soir je devais vous l’écrire.

Car rien d’autre n’a d’importance.

Belle soirée,

Diane

 

 

14 réflexions sur “Celles que nous sommes vraiment

  1. Daphné dit :

    Nous on sait qui se tient derrière se joli compte et ne change rien ma belle, on vous aime exactement comme vous êtes toutes les deux.
    On sait que Louise est au moins aussi merveilleuse que sa maman… et on le pense vraiment.
    Léo et Daphné
    ❤️

    • diane dit :

      Oh merci ma belle, tu sais à quel point ça me touche et à quel point c’est réciproque pour vous! Louise a hate de jouer avec Léo et moi de pouvoir discuter avec sa super maman <3

  2. Garcon Marie Charlotte dit :

    Ne vous fustigez pas, je suis sure que la majorité de votre communauté apprécie vos partages et est en capacité de comprendre que ce n’est qu’une infime partie de votre vie à tous les 3. Je pense d’ailleur que ce qu’EST Louise ne regarde que vous, c’est votre intimité, son jardin secret, votre vie de famille. Vous nous partagez une page de votre histoire, peut être une page plus difficile que celle d’autre Compte Instagram, oui vous ne vous ébahissez pas sur les progrès et le caractère de votre fille mais cela ne fait pas de vous une mauvaise mère . Votre Instagram n’est pas le journal intime de votre fille mais plutôt le votre, alors continuez de n’y noter que ce que vous voulez sans vous soucier du qu’en dira t’on

    J’adore votre plume et votre billet m’a émue car vous avez cette capacité à mettre en lumière vos difficultées malgré toute la complexité que cet exercice requière.

    Continuez surtout, et faite ce qui vous fait plaisir, le reste a si peu d’importance au final 😜

    • diane dit :

      Merci beaucoup Marie-Charlotte pour votre message. Oui en effet, ce qu’est Louise ne regarde que nous, mais je voulais clarifier les choses sur ce qu’elle n’est pas!!
      Et il vrai que mon instagram est un peu mon journal intime de maman 😉 Merci de votre soutien et de vos compliments <3 ! belle journée

  3. Marais Benesteau dit :

    Je n’ai jamais eu cette impression de toi en te lisant et te suivant bien au contraire tu m’as l’air pleine de vie et votre petite Louise aussi. Ne change rien tu as cette fraîcheur et cette sensibilite qui fait du bien à lire au diable les « qu’en dira-t-on »
    Louise m’a plutôt l’air bien dans s’est basket et trop mignonne avec son ptit air malicieux !! Bref ma fille a le même âge que Louise te je m’identifie beaucoup à vous
    Douce soirée et merci pour cet article

  4. Auvray dit :

    Diane, je suis toute bouleversée de lire ces mots! Comme tu l’écris si bien c’est avant tout pour aider cette communauté de maman que tu échanges sur tes doutes, tes peurs! Je me suis souvent retrouvée dans tes écrits, et cela m’a permis d’apaiser mes craintes! On ne se connaît pas et pourtant tu as été présente sur la toile lorsque j’ai dû être hospitalisée! Je ne te remercierai jamais assez d’avoir pris le temps de prendre de mes nouvelles! Vous êtes une magnifique famille, et Louise a beaucoup de chance de t’avoir comme maman! Merci pour tes partages! Et surtout ne change rien!

    • diane dit :

      Merci beaucoup Hélène pour ton message. Je suis heureuse si j’ai, à mon humble échelle, pu apaiser tes craintes. Cela signifie beaucoup pour moi car c’est avant tout pour ça que j’ai créé ce blog. Merci de ta présence et de ton soutien fidèle. Je t’embrasse. Diane

  5. Camille dit :

    Diane,
    Ton articles est très beau et si bien écrit. Nous savons tous que Louise est une petite fille joyeuse, douce et sensible. Bien entendu ce n’est pas un bébé difficile. Tes craintes et tes peurs que tu as partagé sur Instagram ont permis bien au contraire d’apaiser celles d’autres maman, qui comme toi devaient se retrouver perdues face à ce nouveau rôle. D’ailleurs ces nombreux partages, ont fait de votre famille une famille « normale » et non ultra-parfaite, comme toutes celles que l’on peut retrouver sur les réseaux sociaux. Car chacun à son lot de bonheurs et de moments difficiles.
    Vous êtes des parents aimant et merveilleux pour Louise, c’est très touchant de le voir, au travers des belles photos que tu partages. Ne change rien à ta sensibilité et aux si beaux billets que tu partages avec nous, et n’écoute surtout pas les personnes médisantes.
    Doux dimanche !

  6. Marlène dit :

    Une belle déclaration à Louise et à ce qu’elle est, une petite fille introvertie mais curieuse, jolie comme un coeur, pétillante… Quant à vous, soyez deculpabilisée, tout ça c’est grâce à vous donc peu importe ce que les gens pensent. Montrez ce que vous souhaitez uniquement. Belle nuit et bonne continuation.

    • diane dit :

      Merci beaucoup Marlene pour ce gentil mot qui me touche beaucoup! et je n’avais jamais vu les choses comme ça, à vrai dire, en effet c’est un peu grâce à moi tout ça :)! Belle journée

  7. laura_lg78 dit :

    Je viens seulement de prendre le temps de lire votre article… Je me retiens de l’envie d’écrire tout ce que je pense des personnes qui vous ont dit de telles choses (ce serait trop grossier…) 😉
    Bref, votre compte IG est un de mes préférés, je suis toujours contente de lire les aventures de Louise 🙂 ce que j’aime sur votre compte, c’est qu’il n’est pas surfait, les photos sont toujours pleine de douceur, et on s’identifie facilement à votre famille (ma fille est née le 07/07/16) car vous partagez les bons comme les mauvais moments. Aujourd’hui, on a l’impression qu’il ne faut pas dire quand ça ne va pas, « ça dérange ». Eh bien je trouve au contraire, comme vous dites, qu’il faut « Partager pour normaliser des situations que l’on peut vivre en pensant être seuls. Partager pour éviter que d’autres mamans se sentent démunies comme j’ai pu me sentir démunie. Partager pour aider ». Alors surtout ne changez rien.
    Et puis toute façon, quoiqu’on fasse, il y aura toujours quelqu’un pour nous critiquer, alors faisons bien comme bon nous semble 🙂 Bonne journée !

    • diane dit :

      Merci beaucoup Laura pour votre message qui me va droit au coeur! Je suis d’accord avec vous sur l’impression de ne pas devoir dire lorsque ça va pas!
      Merci pour vos encouragements et vos compliments!!
      Belle journée
      Diane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *