Le RGO, ce voleur de bébés

Aujourd’hui, c’est au RGO que je souhaitais consacrer un article plus approfondi, plus objectif, plus médical, de manière à aider les jeunes mamans de nouveaux-nés à comprendre ce qu’il est, ses symptômes et son traitement.

C’est vers mon amie et médecin, Violaine Bresson, que je me suis tournée pour traiter de ce sujet en profondeur. Elle est pédiatre aux urgences de l’hôpital La Timone à Marseille et a accepté de répondre à mes questions.

Comme vous le savez, Louise a souffert du RGO durant la première année de sa vie, mais il nous a fallu quelques mois pour comprendre ce qu’elle avait et ainsi pouvoir commencer le traitement, je vous en parlais dans mon article « Quand biberon rime avec enfer ».

Qu’est ce que RGO?

Le RGO ou Reflux Gastro-Oesphagien, chez le nourrisson, se définit comme des remontées acides qui remontent de l’estomac vers l’oesophage

Quelle est la cause du RGO?

Il peut y avoir plusieurs causes connues du RGO.

  • La première est physiologique, chez le nourrisson, et s’explique par la déficience du clapet situé entre l’estomac et l’oesophage.Ce clapet a un double rôle primordial dans notre système digestif : d’une part, il permet aux aliments et liquides de passer de l’oesophage à l’estomac, mais d’autre part, et c’est ce qui nous concerne, il permet, lorsqu’il fonctionne normalement, d’empêcher aux remontées acides (normales) de l’estomac de remonter dans l’oesophage. 

« Ce petit clapet est un muscle et que comme beaucoup de muscle chez un nourrisson , il n’est pas trop musclé au début et  cela entraine une remontée acide dans l’oesophage. Plus l’enfant va gagner en tonicité (tenir assis, puis debout…) plus ce sphincter (ou clapet) va se muscler et fonctionner et les symptômes vont diminuer. »  

  • La deuxième cause serait d’origine alimentaire  : une intolérance ou allergie aux protéines de lait de vache (IPLV – APLV). On conseille dans ce cas l’éviction des protéines de lait de vache pour stopper le RGO.

Quels sont les symptomes du rgo? et quand doit-on consulter?

Il existe deux types de RGO : le RGO interne ou externe.

Le RGO externe se manifeste par des régurgitations et des vomissements en jets sans efforts avec ou sans douleur.

Le RGO interne se manifeste par : des cambrures lors des repas, des douleurs au moment des repas et qui peuvent aller jusqu’à 2-3 heures après, des pleurs inexpliqués, de la difficulté à boire son biberon, 

Alors quand consulter? 

« Avoir un petit rejet, non douloureux, est physiologique chez un bébé : c’est pour cela qu’il y a les bavoirs. Là où le reflux commence à embêter c’est lorsqu’il est douloureux, lorsqu’il empêche le bébé de grossir, lorsqu’il entraine des malaises (déclenchés par la douleur). Là il faut agir et traiter. Cette douleur, c’est ce qu’on appelle l’oesophagite (inflammation du bas de l’oesophage). C’est l’équivalent d’une brulure ».

Pour résumer,  un nouveau-né  peut avoir des régurgitations et des vomissements (sans douleurs, sans efforts) tant qu’il grossit, mange correctement et ne souffre pas. LEs rejets douloureux, la douleur et le refus du biberon sont des signes d’une aggravation du RGO et donc doivent alerter les parents et les pousser à consulter pour soulager leur bébé.

Quels sont les traitements du RGO?

Tout d’abord, on ne soigne pas le RGO, on soigne ses symptômes. Il existe plusieurs astuces pour tenter de soulager son enfant :

  • Surrelever le matelas de l’enfant : la proclive. Pour éviter les remontées acides de manière physiologique, car plus l’enfant est couché, plus les remontées vont vers l’oesopage.
  • Epaissir le lait, si c’est possible . En cas d’allaitement au biberon, un lait plus épais (lait AR ou Anti -Régurgitations) limite les remontées acides.
  • Chauffer le lait. Le lait chaud se digère plus facilement et semble soulager lors de l’ingestion et du passage à l’oesophage. Ce conseil s’applique tout particulièrement pour les laits épaissis ou AR, puisqu’ils se mélangent moins bien dans de l’eau à température.
  • Donner du Gaviscon (sirop qu’on donne après le repas et qui fait un bouchon au-dessus de l’estomac).
  • Donner du gel de Polysilane en dehors des repas, lorsque votre bébé semble douloureux, c’est un pansement digestif et permet d’atténuer les douleurs chez certains bébés.
  • Porter son bébé en porte-bébé : les bébés RGO ont besoin d’être le plus souvent en position vertical puisque c’est souvent lorsqu’ils sont allongés qu’ils ont des douleurs (les remontées acides qui remontent dans l’oesophage sont favorisés en position allongée). Le fait d’être en porte-bébé les soulage et les rassure.
  • Commencer la diversification dès que possible . Vers 3-4 mois, seulement avec l’ accord de votre pédiatre. Pour diminuer progressivement le liquide et privilégier le solide.

Et en cas d’oesophagite :

  • Si il y a des signes d’oesophagite, on donne un inhibiteur de la pompe à protons (Inexium) après avis auprès d’un pédiatre car parfois avant ce traitement (ou s’il ne fonctionne pas)il faut faire une fibroscopie (aller voir l’irritation avec une petite caméra qu’on fait passer par la bouche et l’oesophage)

Généralement, le RGO diminue progressivement au cours de la diversification et de la croissance du bébé. En effet, plus le bébé grandit, passe en position assise/debout, et mange de purées (au lieu des biberons), moins il aura de remontées acides. Lors de rhumes ou de poussées dentaires, le RGO peut revenir et un traitement d’appoint peut etre redonné.

Il n’y a pas de traitement miracle, malheureusement. Mais, parole de maman, plus les mois passent, plus cela s’arrange.

J’espère que cet article vous apportera des réponses.

Diane

2 réflexions sur “Le RGO, ce voleur de bébés

  1. Guedon dit :

    Superbe article ! Pour l’avoir vécu le rgo est vraiment dur à gérer au quotidien, mon fils a maintenant 18 mois donc tout est rentré dans l’ordre ! Mais cela a quand même duré 8 mois, 8 mois de pleurs de rendez vous ostheo, gastro pédiatre. .. Il avait un rgo interne avec une oesophagite, ce rgo m’a volé les premiers moments avec mon bébé , courage à toutes celles qui le vivent je vous rassure ça passe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *